Je ne peux pas écrire d’autre article sans te dire au revoir Tarzan…

Cela fait longtemps que je n’ai pas écrit sur Chanimo. Entre temps, il y a eu la rentrée et ces agendas surbookés. Mais c’est autre chose qui m’a empêché d’écrire jusque là, une bien mauvaise surprise. Notre chat Tarzan nous a subitement quitté. 2 semaines après, le manque se fait toujours ressentir, et peut-être même encore plus avec le temps, je sens le manque de tes calins.

Je l’ai retrouvé un matin, sans vie, sans trop savoir pourquoi. Depuis qu’il a été renversé par une voiture, il a toujours eu des difficultés respiratoires. Je savais qu’il partirait avant Filou, notre autre chat, mais je ne m’attendais pas à ce que ce soit si tôt, si inattendu. Quelle douleur de l’avoir retrouvé ainsi. Il est parti à 6 ans. Quelle douleur aussi de l’annoncer à ma fille, pour qui il était d’un précieux réconfort. Pour moi aussi d’ailleurs. Pas un jour sans qu’il ne vienne s’allonger sur moi (sans me demander mon avis, avec toute cette assurance qu’i le caractérisait !). Cela me manque terriblement, mon canapé est triste sans toi. Un chat tellement communicatif, pas un jour sans que je ne lui dise que c’était un chat exceptionnel. Je n’ai au moins, pas ce regret. Je lui ai toujours dit à quel point je l’aimais, et je me rends compte aujourd’hui à quel point c’était important. J’aurais tellement mal vécu de ne pas lui avoir dit avant qu’il nous quitte. Et pourtant, ce n’est « qu’un chat ». Mais, vraiment exceptionnel. C’est dur aujourd’hui, de prononcer son nom par mégarde au lieu de dire Filou… L’inconscient parle.

Moi qui croit en la vie après la mort, je te souhaite, mon Tatar, de continuer à être exceptionnellement communicatif et affectueux, toujours plus prudent (ce qu’il a appris à être, trop tard), lui dont la tendance était clairement de prendre des risques. C’est d’ailleurs, marquant au point qu’il ait perdu la vie si jeune. Il rentra un jour avec la queue fracturée, le véto avait dû la couper. Pris dans un collet, les poils qui avaient repoussé sur son abdomen étaient blancs, tandis que tout son pelage était noir. Un souvenir en quelques sortes, un signe distinctif. Puis, une voiture qui le percute, s’en suit plusieurs semaines de pansements à sa patte et une respiration toujours compliquée. Ce fût l’accident de trop, après cela, tu t’es clairement calmé. 2 ans après, tu t’es envolé vers de nouvelles aventures, Tarzan.

Je te souhaite du Bonheur mon Tatar, tu nous manques fort, chaque jour un peu plus en fait, mais la vie continue, et Chanimo va aussi reprendre sa route, non sans penser à toi.

crédits photo : @chanimo.com
crédits photo : @chanimo.com

IMG_20120614_171256

Laisser un commentaire