L’amputation de la queue du chat : explications.

Les causes de l’amputation de la queue

Comme chez l’humain, lorsqu’on est amené à couper un membre, c’est qu’il y risque pour l’ensemble de celui-ci. Chez les animaux similaires au chat, il peut s’agir d’un accident ayant causé la fracture de la queue : l’extrémité n’est plus alimentée en oxygène et meurt. C’est la nécrose (mort des tissus). Dans ce cas, le choix est rapidement fait : il faut amputer, pour la survie de l’animal. Quel choc peut bien provoquer la fracture de la queue? Une chute dont le chat n’a pas pu se réceptionner convenablement, une voiture qui le percute, un volet roulant qui se referme sur la queue ou une porte… Les raisons sont nombreuses, et parfois l’animal rejoint le domicile familial sans qu’on sache ce qui s’est passé… Il faut consulter le vétérinaire rapidement.

Effets secondaires suite à l’opération de la queue

Aucune maladie du chat n’est connue à la suite de cette intervention, même si l’on sait que le chat peut être perturbé en plusieurs points :

  • Troubles de l’équilibre :  la queue sert de repère pour l’équilibre du chat. Il peut donc avoir du mal à tenir sur ses pattes, voire chuter. L’idéal est donc de confiner les animaux opérés dans une pièce sans meubles hauts. Ce trouble se rétablit rapidement (quelques heures à quelques jours).
  • Agressivité/dépression : certains maîtres constatent que leur chat les boudent après l’amputation. Comme s’il avait compris la responsabilité de son propriétaire dans cet acte chirurgical. Il peut alors refuser les câlins, ou même les caresses, mais aussi ne plus s’alimenter. Au pire, le chat sort la griffe plus facilement qu’avant, la relation homme-chat est donc moins complice.
  • Douleurs/démengeaisons : comme chez l’humain, après une mutilation peuvent persister des souffrances ou des envies de gratter le membre pourtant absent. On appelle cela des douleurs fantômes.

La plaie et le pansement suite à l’amputation

Vous récupérez votre animal avec un pansement recouvrant la suture. La queue a été amputée au dessus de la fracture, tout en veillant à minimiser la grandeur de la partie enlevée. La cicatrice se fait seule, grâce à la présence de fils qu’il faudra venir faire retirer par le vétérinaire ou un membre de son équipe.

  • Le traitement : on administre un anti-inflammatoire (à donner au milieu du repas afin d’éviter les risques d’ulcères de l’estomac) et un antibiotique pendant 5 jours.

Le chat vivra-t-il normalement après l’amputation de sa queue?

Une fois les troubles de l’équilibre rétablis, le chat ne semble plus souffrir de sa queue coupée. Il peut parfois la mordiller avec agacement (la cicatrice démange) mais tant qu’il ne lèse pas la peau et ne montre aucun signe de souffrance, pas d’inquiétude. Sa vie future ne sera pas absolument pas dégradée par l’amputation. C’est pour cela que devant des signes de nécrose, il faut faire le choix de couper la queue, même si cela fait mal au coeur.

Ici, voici une photo d’une queue abîmée : le rouge est une « simple » blessure, le noir est une nécrose (tissus morts par manque d’oxygène) nécessitant de procéder à l’exérèse.