Propreté du chiot : comment l’aider ?

Certains deviendront propres très tôt, d’autres très tard, d’autres jamais… Dans ce dernier cas, ce n’est généralement pas les animaux qui sont responsables, mais leurs maîtres.

Instaurer des rituels et ne rien céder

Comme nous, la propreté du chiot dépend de la régularité de certains rituels : matin = petit-déjeuner, midi = repas, après-midi = sieste… Et si avant ou après chaque repas vous emmeniez votre compagnon dehors jusqu’à ce qu’il ait fait ses besoins? Alors vous pourriez lui donner une récompense (caresse, jeu, croquettes…). Si vous ne donnez pas cette stabilité au chien, il risque en effet de ne pas devenir propre aussi tôt que prévu…

 

Envisager des pathologies annexes expliquant le retard de propreté du chiot

Si vous appliquez cette méthode à la lettre, sans céder à l’envie de sortir faire ses besoins toutes les 5 minutes, alors demandez-vous s’il n’est pas malade. Malheureusement, il peut souffrir de pathologies congénitales, ou d’une simple infection urinaire qui déclenche une polyurie (forte envie d’uriner). Donc, si les rituels ne sont pas efficaces, consulter un vétérinaire : c’est la moindre des précautions pour cet animal que vous avez choisi d’épauler.

 

 

Laisser un commentaire