Avoir des poules pondeuses dans son jardin – mon expérience

Avoir des poules, c’est à la mode. Pourtant, c’est compliqué. Impossible d’en trouver en animalerie dans mon cher département du 02. J’ai donc directement chez un éleveur, via leboncoin.fr.

J’ai apprécié de pouvoir échangé avec lui, malgré son haleine éthylique, il m’a transmis sa passion pour les poules, immédiatement. Il m’a surtout expliqué (sans tituber) ce qu’elles mangeaient habituellement, qu’elles avaient 10 mois et pondaient tous les jours depuis 1 mois environ. Des infos importantes donc. Il m’a aussi dit où trouver les graines qu’il leur donnait.

Matériel à posséder avant d’avoir vos poules

  • Sabots pour aller dans l’enclos sans risquer de sauter sur une mine (marcher sur une fiante quoi !)
  • Vêtements pour l’hiver : pour vous hein, pas pour vos poules. Parce que vous devrez aller aux poules 2 fois par jour au moins, même sous la grêle. Donc prêt de ma porte, j’ai ma paire de sabots, une doudoune spécial bricolage-jardinage qui ne craint pas d’être salie, des gants de ski (je ne vais jamais au ski…. faut bien qu’ils servent à quelque chose !).
  • Des récipients pour la nourriture, faire vos mélanges, distribuer les restes de tables… Des tupperware font l’affaire, mais vous trouverez en jardinerie animalerie des crèches spécial poules, ainsi que des abreuvoirs. Pour ma part, j’ai acheté ces petits gadgets et je ne les utilise plus, car je vois bien que mes poules sont plus à l’aise à manger et boire dans des récipients ouverts. En plus, je jette souvent leur alimentation dans leur pelouse, pour les inciter à se balader, à trouver un ver peut-être, à force de picorer…
  • L’alimentation spécial poules pondeuses :
    • restes de table : mes poules sont des estomacs sans fonds lorsqu’ils s’agi de reste de table ou de biscottes / pain mouillé… J’ai compris que ce n’était pas bon pour elles, car une fois bien gavées, elles ne bougent plus… Donc j’en donne un peu chaque matin et un peu de graines mais pas trop car les oiseaux mangent tout au final. Elles sont en pleine forme !
    • graines : GRA-MIX pour volailles, en 20kg pour 10€.
    • éviter : les poules font le tri elles-mêmes… les épluchures d’oignons et autres ne passent pas par exemple !
    • eau : en permanence, changé tous les jours voire même 2 fois par jour si elles la salissent (en se lavant)
  • Le poulailler : j’aurais aimé fabriqué moi-même le poulailler, mais je n’avais pas de matériel sous la main. 5PS : je l’ai fait finalement !! Voir les articles suivants 😉 ) Tout acheter me serait revenu plus cher que d’acheter un de ces petits poulaillers qu’on trouve sur le web pour moins de 100€ (et oui, il faut compter 200€ pour un bon poulailler, ou 100€ pour un bon poulailler fait main).

 

Zig et Zag Poules blanchesCe type de poulailler. Il est fait pour  1 à 2 poules, et comme mes 2 pépettes sont dodues, elles ne sont pas à l’aise pour pondre toutes les deux en même temps… Donc, j’ai carrément opté pour 2 petits poulaillers, ça va déjà mieux.

 

 

 

  • Clôture : un grillage quelques piquets espacés de 2 mètres maximum. Prévoyez suffisamment de grillage et de piquets pour faire un enclos de 20m² minimum (selon le nombre de poules)
  • Vermifuge : pour ma part, impossible d’en trouver dans les magasins même spécialisés. Faut dire que dans l’Aisne, on trouve pas grand chose. Donc sur le web, j’ai opté pour VERM-X en granules. 15€ environ pour plusieurs années de traitement. Je vous dirai si ça marche dans quelques jours :- D
  • Appareil photo : vous verrez, vous vous attacherez à ces animaux, et serez fier de les présenter à vos collègues de travail, même s’ils vous trouvent déjanté d’avoir adopter des poules…
  • Boites d’oeufs vide : pour stocker votre récolte quotidienne, mais aussi pour chérir vos proches de temps en temps !

Coût total pour débuter un « élevage » de 2 poules domestiques : 300€ environ, poules comprises. Amorti en 3 ans avec les oeufs qu’elles offrent…

Ce qu’il faut savoir pour avoir des poules dans son jardin

1- Débuter avec des animaux, même des poules, ne s’improvise pas. Ces volailles évoluent très bien seules, mais on besoin de votre présence et de régularité dans l’alimentation. Vous verrez, selon l’heure de leur repas, l’heure de la ponte change. Donc si vous n’êtes pas régulier, la ponte non plus.

2- La poule peut déprimer si vous l’adoptez seule. Donc, 2 poules minimum.

3- L’herbe est essentielle pour leur santé. Quitte à leur donner la tonte d’une pelouse de temps en temps.

4- Ne leur donnez pas trop à manger, elles risquent de s’ennuyer au lieu de picorer.

Laisser un commentaire